Témoignages

A travers le Programme Galilée, Capgemini et sa filiale Sogeti impliquent leurs collaborateurs pour participer à la formation des apprentis.

 

Interview de Namic Ait Meddour et Alexandre Chalaye, tous deux Practice Manager et tuteurs au sein du Programme Galilée de Sogeti.

 

 


Pour répondre à ses besoins en recrutement, Capgemini et sa filiale Sogeti ont mis en place en 2009, un dispositif innovant avec l’Université Paris 13 Nord.
Son nom : le Programme Galilée
Son objectif : former et intégrer des candidats de formation scientifique niveau bac +4/5, sans pré-requis en informatique, dans une société de conseil et de services informatiques.
Dès le 1er jour, les candidats signent un CDI et sont formés en alternance pendant 18 mois. Chaque année, douze jeunes sont sélectionnés et accompagnés par un tuteur en entreprise.

 

 

En quoi consiste la fonction de practice Manager ?


Alexandre Chalaye : Le rôle du Pratice Manager est de manager les collaborateurs et de proposer des offres de services auprès des clients.
 


En quoi consiste le rôle de tuteur ?


AC : L’objectif est d’accompagner l’apprenti dans l’appréhension de son métier et dans le démarrage de sa carrière professionnelle.
Nous lui apportons du soutien pour lui permettre d’apprendre son métier.

 


Quels changements percevez-vous chez l’apprenti, entre le début et la fin de sa formation ?


Namic Ait Meddour : Nous constatons très nettement, grâce aux réunions régulières entre les collaborateurs, qu’ils gagnent très rapidement en autonomie. Ensuite, cette autonomie leur donne confiance en eux.

Parfois, certains apprentis prennent plus de responsabilité sur leur mission, jusqu’à encadrer de nouveaux collaborateurs.
 


Quel regard portez-vous sur les étudiants de l’université ?


AC : Je porte un regard positif. Je suis, moi-même, issu du monde universitaire. J’ai fait une maîtrise à l’université de Nantes.
NAM : Ce sont des étudiants qui ont tout à apprendre. Ils sont motivés, adaptables au milieu de l’informatique et peuvent être opérationnels à très court terme.

 


Si vous deviez donner des conseils aux étudiants de l’université, quels seraient-ils ?


NAM : D’être exigeants avec eux-mêmes. En début de carrière, il faut vraiment qu’ils mettent la barre haute, pour se donner toutes les chances d’évoluer rapidement.
AC : Je leur conseillerais d’être ouverts. Il ne faut pas être sectaire. Il ne faut pas se faire une idée trop précise de ce que l’on veut faire. Il y a beaucoup à gagner à être ouvert à tous types de sujets.
Il ne faut pas hésiter à communiquer sur ses succès, sur ce que l’on fait, sur ses réussites auprès de différents acteurs (managers, collègues, d’autres étudiants). Cela permet de se créer des opportunités et d’évoluer.

 

Namic Ait Meddour et Alexandre Chalaye

Tous deux Practice Manager et tuteurs au sein du Programme Galilée de Sogeti

Tous les témoignages